Congrès des représentants bavarois à l'étranger : La Bavière se mondialise

La réussite économique de la Bavière dépend notamment de la façon dont l'État libre agit à l'étranger : Nouer des contacts, déceler les opportunités et attirer les investisseurs en Bavière, voilà la mission des représentants bavarois à l'étranger. Du 12 au 15 mars à Munich, le Ministère de l'économique bavarois a échangé avec ses délégués sur des sujets d'avenir et les potentiels d'innovation dans le monde entier et sur le territoire national.

Les représentants à l'étranger de l'État libre de Bavière avec Monsieur Hubert Aiwanger, Ministre de l'économie, du développement du territoire et de l'énergie

Aujourd'hui, la mondialisation entraîne avec elle le fait que la réussite économique d'un pays ne se décide plus uniquement sur son territoire national. La réputation et les contacts à l'étranger sont au moins aussi importants : en effet, talents, partenaires, marchés, investisseurs, de nos jours, tous ces facteurs se trouvent souvent à des milliers de kilomètres du site de production également, tout comme les entreprises qui souhaitent acquérir de nouveaux marchés en Allemagne et enrichir ainsi l'économie locale. Il est donc plus important que jamais d'être bien relié au monde entier.


La Bavière y parvient parfaitement grâce à son réseau de représentants à l'étranger. L'idée de base est tirée de la tradition : des délégués représentaient la Bavière dans les pays voisins il y a déjà près de 400 ans. Il n'y a eu de rupture qu'entre 1919 et les années 1980. Depuis, la Bavière a réactivé le réseau et a continué de l'étendre : Tokyo, Afrique du Sud, Russie, États-Unis, Chine, Brésil, Mexique, Inde, Turquie, la liste des représentants est, entretemps, devenue plus longue et plus internationale que jamais.


En conséquence, bon nombre d'invités venus de très loin nous ont fait l'honneur de leur présence au congrès des représentants à l'étranger qui a eu lieu du 12 au 15 mars à Munich. Le Ministère d'État de l'économie, du développement du territoire et de l'énergie a organisé l'événement. La présence du Ministre de l'économie Hubert Aiwanger et du secrétaire d'état Roland Weigert prouve à quel point la Bavière prend au sérieux sa représentation économique à l'étranger. Eux aussi ont débattu activement des défis politico-commerciaux à venir et des potentiels d'innovation pressants dans les domaines de l'intelligence artificielle et de la numérisation. En outre, le soutien envers les entreprises étrangères dans leur démarche vers la Bavière a également été un thème central : les besoins, les axes essentiels de chaque secteur, les opportunités, les représentants à l'étranger doivent connaître tous ces aspects avec précision pour pouvoir apporter leur aide dans leurs pays respectifs en s'adaptant à chaque situation individuelle.


En effet, l'objectif est de positionner la Bavière à l'étranger et de la mettre sur le marché justement dans cette perspective. D'autre part, les entreprises bavaroises (ou étrangères, mais implantées en Bavière) ont cependant besoin d'aide pour prendre pied sur les marchés internationaux: « nos représentants bavarois à l'étranger apportent leur aide aux entreprises en tant que partenaire germanophone sur place pour l'acquisition de nouveaux marchés d'exportation. De plus, ils nouent des contacts avec des investisseurs potentiels et les accompagnent avec Invest in Bavaria » explique Hubert Aiwanger. Les représentants à l'étranger sont donc comme une extension de la main de l'État libre pour les entreprises intéressées: mais, en tant que délégués du Ministère de l'économie, ils renforcent aussi les relations économiques bilatérales. Pour que la Bavière laisse une impression durable et poursuive sa réussite économique au niveau mondial également à l'avenir, les aiguillages ont désormais été réglés à Munich.