Cinq minutes avec ... Sabine Herold, gérante de DELO Industrie Klebstoffe (adhésifs industriels), Windach

L'économie bavaroise est vivante – ce sont surtout les personnes qui travaillent et vivent ici, qui y contribuent. Dans notre rubrique « 5 minutes avec … », nous présentons tous les mois une personnalité intéressante de l'économie et de la recherche. Ce mois-ci, nous nous sommes entretenus avec Sabine Herold, associée-gérante de DELO Industrie Klebstoffe (adhésifs industriels). Le champion caché de la région du lac Ammer fabrique depuis plus de 50 ans des adhésifs spéciaux et des systèmes d'appareils pour des utilisations dans les branches de haute technologie et a remporté le prix de l'innovation de l'économie allemande en 2014. Au mois de juillet 2015, DELO a aussi été nommé lauréat parmi les « 50 meilleures entreprises de Bavière », une initiative du gouvernement de Bavière.

L'entreprise DELO a été créée en 1961 à Munich et a son siège social à Windach sur le lac Ammer depuis 2006. L'entreprise était-elle axée sur l'exportation dès le début ?

DELO a longtemps été concentrée sur l'Allemagne, une expansion vers l'étranger n'était pas envisageable. Pourquoi ? Nous avons su créer une croissance très solide et ce entièrement sans aléas. L'internationalisation débuta ainsi en 1990. D'autant plus que nos clients ont de plus en plus fortement délocalisé leur production en Asie. Alors, nous les avons suivi et avons saisi l'opportunité d'y prospecter les entreprises nationales comme clients.


Dans quelles branches les produits DELO sont-ils utilisés – et quelles régions du marché constituent les axes essentiels de la distribution ?

Nos produits sont surtout utilisés dans l'industrie électronique, automobile et la construction mécanique, par exemple dans les appareils photos de portables, les haut-parleurs miniatures, les cartes à puce ainsi que dans les capteurs ou moteurs électriques. De plus, nous cherchons précisément des projets dans le traitement du verre ou dans le domaine des énergies renouvelables pour diversifier nos activités.

L'Asie, l'UE et les Etats-Unis font partie de nos marchés d'exportation les plus importants. C'est pour cela que nous sommes représentés par des filiales à Shanghai, Singapour et Boston et que nous disposons de représentations à Taïwan, en Malaisie et en Corée du Sud. En outre, nous avons nos propres ingénieurs commerciaux ou délégations dans huit états européens. Au total, nous livrons à des clients dans près de 60 pays.


Le développement de nouvelles utilisations industrielles en ce qui concerne les adhésifs industriels n'est-il pas très intense en matière de recherche ?

Oui, en effet. Pour vous citer un exemple : Jusqu'à ce que notre adhésif pour cartes à puce, qui protège les cartes bleues ou cartes vitales, ait été commercialisable, sept ans se sont écoulés – en conséquence le développement a été risqué et coûteuse. En effet, autrefois, on ne pouvait pas prévoir que nous allions détenir une part du marché mondial de 80 pour cent dans ce secteur actuellement.

Afin de pouvoir maintenir notre avancée technologique, nous investissons depuis des années, 15 pour cent de notre chiffre d'affaires dans la recherche et le développement, ce chiffre est trois à quatre fois supérieur à celui de la moyenne du secteur. Et cette approche donne des résultats : Nous réalisons 30 pour cent de notre chiffre d'affaires avec des produits qui ont moins de trois ans.


Combien de collaborateurs emploie DELO et quels objectifs avez-vous en point de mire - avez-vous planifié par ex. de nouvelles représentations ?

Nous employons plus de 450 collaborateurs et voulons en embaucher 70 de plus au cours des douze prochains mois. Ce faisant, outre des collaborateurs de production, nous recherchons singulièrement des ingénieurs et chimistes hautement qualifiés. Nous réalisons déjà 70 pour cent de notre chiffre d'affaires à l'étranger, mais allons encore faire augmenter cette part. Pour ce faire, nous étendons entre autres, notre réseau de commerçants à l'Asie et l'Amérique latine et envisageons la création d'autres représentations en Asie orientale.


Quels points forts de Bavière ont favorisé le développement de DELO ?

Il y en avait surtout deux : D'une part, il y a ici des spécialistes excellemment formés qui travaillent soigneusement peu importe qu'ils aient une formation ou un diplôme de fin d'études. D'autre part, comme la densité des entreprises industrielles est haute, cela permet de constituer facilement un réseau de clients et de partenaires. Le fait qu'ici, le paysage soit si joli et que l'on ait les montagnes et de nombreux lacs à proximité « ne constitue qu'un » facteur faible. Il contribue à attirer tout ingénieur du Nord vers la Bavière.


Dites-nous quels sont vos endroits préférés sur le lac Ammer et dans la région ?

Il existe plusieurs endroits ! Profiter du lac Ammer en faisant une croisière à la voile en fait partie, ainsi que l'abbaye d'Andechs et sa brasserie en plein air ou le restaurant Fischer sur le rive Nord d'où on a une vue magnifique du lac à la Zugspitze. Et l'hiver, je suis si vite dans les montagnes, que je me retrouve sur les pistes de ski au bout d'une heure - voilà ce que j'apprécie vraiment.

 

D'une part, il y a ici des spécialistes excellemment formés qui travaillent soigneusement peu importe qu'ils aient une formation ou un diplôme de fin d'études. D'autre part, comme la densité des entreprises industrielles est haute, cela permet de constituer facilement un réseau de clients et de partenaires.p>

DELO Industrie Klebstoffe GmbH & Co. KGaA

En Bavière depuis:

1961

Type d'activité en Bavière:

siège principal

Secteur:

adhésifs industriels

Siège:

Windach

Savoir plus:

www.delo.de