Bavière : Dans le cœur de tous les gens du coin et des Allemands

Les Bavarois se sentent bien chez eux. C'est ce qui ressort du résultat principal de l'étude bavaroise de la radio bavaroise.

Cela se manifeste surtout par un attachement fort à sa propre région et à l'ensemble de la Bavière. Un autre aspect qui ressort de l'étude est : Il n'y a pas que les personnes établies depuis longtemps en Bavière qui ne jurent que par leur maison (75 pour cent des personnes interrogées adorent vivre dans leur région), mais aussi les personnes d'adoption d'autres lands allemands ne regrettent pas d'avoir choisi la Bavière. Plus de la moitié des personnes interrogées adorent vivre dans leur région. Les immigrants se sentent encore plus attachés à la Bavière que les Allemands d'adoption - 77 pour cent d'entre eux déclarent adorer vivre dans leur région.

 

La tradition bavaroise marque des points

 

Aux yeux des personnes interrogées, les facteurs « forts » de la région comme l'emploi, la diversité des loisirs ou une bonne infrastructure sont évidemment incontestablement importants, mais la Bavière en tant que havre du bien-être bénéficie surtout de son paysage et de la nature ainsi que de la joie de vivre particulière qui y règne. Au cours de ces dernières années, la mixité sociale a également gagné de plus en plus d'importance : 52 pour cent des personnes interrogées trouvent qu'il est important d'être présent pour leurs semblables.

Les traditions et coutumes jouent aussi un grand rôle dans l'appropriation d'une identité régionale. Voilà ce que constatent aussi les personnes interrogées : Pour plus de trois quarts d'entre elles, il est important de conserver les traditions de leur région. Mais l'enracinement dans les traditions n'implique pas de nier le progrès. Bien au contraire : Les participants à l'étude approuvent les évolutions de la Bavière dans les domaines de l'économie, des loisirs et de la culture ainsi que dans les possibilités de formation. 

 

Aussi bien pourvue du point de vue économique

 

Le classement des villes du Hamburgisches Weltwirtschaftsinstitut et de la banque Berenberg confirme également que la Bavière ne marque pas seulement des points en ce qui concerne les facteurs « faibles » de la région, mais qu’elle est aussi appréciée des Bavarois et des Bavarois d’adoption. Selon ce classement, Munich est l'une des 30 plus grandes villes d'Allemagne à offrir les meilleures perspectives d'avenir. Ainsi, la capitale bavaroise prend la place de l'ancien vainqueur de longue date, Francfort-sur-le-Main et peut quitter sa deuxième place pour se hisser en pole position du dernier classement.

L'étude analyse les conditions géographiques qui empreignent la compétitivité économique des villes allemandes. C'est dans cet objectif que l'on a examiné la situation économique, l'évolution démographique, le niveau de formation, l'innovation, la mondialisation et l'accessibilité. La raison pour laquelle Munich occupe la pole position du classement saute nettement aux yeux lors de l'évaluation : Contrairement aux autres lands et villes, le changement structurel y est déjà effectué en grande partie. L'économie se focalise sur les secteurs des services très exigeants en matière de connaissances et sur les industries axées sur la recherche. Ainsi, pratiquement la moitié des salariés de Munich travaillent dans une filière économique à l’affût de connaissances. Même en matière de mondialisation, Munich sort du lot : Affichant un taux de près de 18 pour cent, il y a plus d'employés étrangers embauchés à Munich que dans toute autre ville du classement. Finalement, les auteurs de l'étude sont arrivés à la conclusion suivante : « La compétitivité économique de Munich est remarquable. »
 
Les deux études montrent que : La Bavière et Munich marquent des points en particulier en ce qui concerne leurs avantages géographiques. Ainsi, l'orientation économique des entreprises les plus importantes se révèle être particulièrement prometteuse et s'insère très bien dans le cadre d'un territoire dont la qualité de vie est élevée.