Agriculture 4.0 : les innovations AgTech bavaroises révolutionnent la branche

Des vaches qui broutent l'herbe paisiblement et un vieux fermier avec sa fourche dans la main et son chapeau sur la tête : encore aujourd'hui, nombreuses sont les personnes chez qui de telles images idylliques surgissent lorsqu'elles pensent à l'agriculture. Pourtant, cela fait longtemps que l'agriculture moderne ne ressemble plus à ça. Aujourd'hui, la numérisation devient presque une évidence dans ce secteur, avec les innovations AgTech qui naissent en Bavière. L'AgTech est présente dans les étables, accompagne sur les champs, et sera, à l'avenir, d'une aide capitale pour les agriculteurs de Bavière et du monde entier : bienvenue dans le monde de l'agriculture 4.0. Jetons donc un œil derrière la porte de l'étable moderne bavaroise.

AgTech est l'abréviation de technologie agricole. Il décrit tous les développements techniques autour de l'agriculture en réseau numérique et pilotée par les données. Au niveau mondial, ces développements sont nécessaires pour assurer l'approvisionnement de tous en nourriture pour les décennies à venir, ainsi que pour préserver nos écosystèmes en parallèle. Grâce en partie aux initiatives gouvernementales et aux programmes de financement, la Bavière s’est imposée sur le marché au cours des dernières années avec de nombreuses start-ups et entreprises d’AgTech. Une raison de plus pour garder un œil sur cette industrie.
 

La Bavière ou la région idéale pour les innovations AgTech


La Bavière est reconnue à l'échelle internationale avant tout pour sa force d'innovation dans les secteurs de l'industrie et des TIC. Cependant, même lorsqu'il s'agit de produits agricoles, l'État bavarois joue un rôle de précurseur. Quelques chiffres : La Bavière abrite plus de 100 000 exploitations agricoles, lesquelles occupent 45 % de sa superficie. La plupart des produits issus de l'agriculture sont exportés, en grande partie dans d'autres pays européens. Avec un volume de 121 milliards d'euros, la Bavière contribue au cinquième du chiffre d'affaires agricole national allemand. C'est pourquoi l'État bavarois représente sans nul doute l'un des sites économiques les plus importants pour l'économie agricole.

Cette puissance est également perceptible à travers la pléiade de start-ups et entreprises bien établies qui s'intéressent aux problématiques AgTech. Voici quelques exemples de sociétés établies en Bavière et couronnées de succès, lesquelles se penchent sur l'agriculture 4.0 dans la pratique :

  • La société GREENSPIN, originaire de Würzburg, se concentre sur le développement d'un logiciel grâce auquel les agriculteurs, les institutions publiques mais aussi les chercheurs pourront repérer des champs par voie satellite à l'échelle internationale. Peu importe s'il s'agit d'optimiser la production, de faire des recherches en temps réel ou de réaliser de nouvelles évaluations de risques, l'application de GREENSPIN collecte des données et tente ainsi de comprendre la nature.
  • La société Regiothek, originaire de Passau, a donné vie à une plateforme permettant de représenter par voie numérique l'intégralité de la chaîne de valeur d'un produit alimentaire, du producteur jusque dans l'assiette. Cette plateforme est comparable aux projets Blockchain qui misent également sur une traçabilité immuable.
  • Le fabricant de tracteurs FENDT, originaire de l'Allgäu et actif sur la scène internationale, a, il y a quelques années déjà, élaboré son propre concept du Smart Farming ; il est désormais impossible d'imaginer les champs bavarois sans des tracteurs intelligents, équipés de cette technologie.

Des produits alimentaires confectionnés avec des innovations AgTech made in Bavière

Innovants, les projets Foodtech sont d'ores et déjà dans toutes les bouches. Agriculture d'intérieur, ferme verticale, cultures d'algues, élevage d'insectes ou viande élevée en laboratoire ne sont que des exemples parmi tant d'autres, qui appartiennent à la grande thématique des produits et compléments alimentaires du futur. La Bavière représente également le théâtre idéal pour les discussions et la recherche dans ces domaines. De plus en plus d'entreprises bavaroises se penchent sur la problématique de l'alimentation de demain et sont en recherche active de solutions alternatives. De telles réflexions ont été menées, par exemple, à l'occasion de la conférence DLD récemment organisée dans la ville avant-gardiste de Bayreuth, située en Haute-Franconie.

Les défis de l'alimentation de demain : comment goûterons-nous le monde ?

Le centre de compétence pour l'alimentation (KErn - Kompetenzzentrum für Ernährung), établi dans la ville bavaroise de Kulmbach, mise également sur la recherche et un transfert de connaissances ciblé autour de la problématique de l'alimentation humaine. Dans ce cadre, l'attention est portée non seulement sur les produits qui seront consommés, mais également par exemple sur la manière dont les projets AgTech peuvent être mis en œuvre. Des conférences, des ateliers ainsi que différents programmes d'alimentation viennent parfaire cette offre.

Par ailleurs, la Bavière abrite des programmes d'incitation tels que l'AGRO Innovation Lab de la société allemande BAYWA et de l'entreprise autrichienne RWA, ainsi que le World Food Programme Innovation Accelerator des Nations Unies. Ces plateformes sont destinées à réunir les maîtres à penser, les scientifiques et les entreprises, qui agissent déjà dans l'agriculture 4.0, autour d'une seule et même table, ainsi qu'à soutenir les start-ups dans leur phase de développement. De cette manière, la Bavière se positionne comme un site optimal pour les jeunes entreprises ainsi que les sociétés AgTech établies.