0

500ème anniversaire de la Loi sur la pureté de la bière - un des plus grands succès d'exportation : la bière bavaroise

Si la Bavière est en fête, ce n'est vraiment pas sans raison. 2016 sonne le jubilé d'un de ses plus grands succès d'exportation : la bière bavaroise. Un demi millénaire de Loi sur la pureté de la bière est une belle occasion de lever sa chope et de trinquer à la santé du houblon liquide et doré.

Cet anniversaire n'est pas uniquement un exemple de l'art de vivre bavarois. Il met également en lumière ses ambitions économiques. En effet, il ne faut pas oublier qu'à l'époque cette nouvelle règlementation avait pour finalité d'empêcher de noyer le marché de la bière avec l'importation de produits de mauvaise qualité. Publiée le 23 avril 1516, cette loi bavaroise est la toute première loi du monde entier en matière de protection des consommateurs et elle est toujours en vigueur. Jusqu'alors, savourer une bière relevait tout simplement du jeu de hasard. L'hôte ne savait jamais ce que le serveur allait véritablement lui apporter. De la belladone à la datura en passant par les copeaux de bois, la suie ou la poix - au mieux, la « créativité » des ingrédients vous gâchait le plaisir de boire, au pire, elle mettait véritablement en danger la vie et la santé du consommateur.

La Bavière est le berceau de la culture de la bière allemande

Régionalement ou localement, il existait déjà quelques réglementations antérieures à cette législation. C'est ainsi par exemple que les munichois, en 1363, ou les augsbourgeois, sous la régence de Barberousse en 1156, entreprirent de formuler de réglementer le brassage de la bière. La version la plus connue et encore actuellement en vigueur ne fut mise en place qu'avec les ducs Guillaume IV et Louis X qui édictèrent les normes du brassage de la bière depuis Ingolstadt et les firent appliquer bien au-delà des frontières régionales. Cette norme établit que les seuls ingrédients à prendre en compte pour produire de la bière sont l'orge, le houblon et l'eau. Mais, me direz-vous, où donc est la levure ? Comme à l'époque on considérait que la levure n'était qu'un sous-produit du processus de fabrication d'alcool, ils n'ont pas estimé nécessaire de l'inclure dans la liste. Ce n'est qu'avec Louis Pasteur, au 19ème siècle, que l'on découvre que la levure est indispensable au processus de fermentation et qu'elle doit obligatoirement y être incorporée.

Cette loi avait trois objectifs principaux : protéger la population en maintenant les prix et la qualité de la bière à un niveau acceptable. Le troisième effet de la loi est en fait une conséquence : la production de pain avait terriblement besoin de blé, ingrédient indispensable à sa fabrication. La loi interdisait de fait de l'utiliser pour produire de la bière.

Dans les siècles suivants, la Loi sur la pureté de la bière évolua, transformant la bière bavaroise en un véritable produit à succès pour l'exportation. Depuis le 7 juin 1906, on la trouve partout égale à elle-même dans toute l'Allemagne. Il faut ajouter que cette loi ne protège pas seulement la bière bavaroise mais aussi l'union européenne. Reconnue en tant que « patrimoine culinaire européen », la bière bavaroise est devenue une indication géographique contrôlée.

Une tradition bien vivante

Comme la Loi bavaroise sur la pureté de la bière a été à l'origine d'un tel succès, il est évident que tous les brasseurs de la Bavière vont la célébrer avec éclat. C'est ainsi qu'à Munich, par exemple, se tiendra le festival des 500 ans de la Loi bavaroise sur la pureté de la bière. Du 22 au 27 juillet, la fédération des brasseurs bavarois (Bayerischer Brauerbund) et celle des brasseries privées de Bavière offriront un merveilleux spectacle sur le thème du jus d'orge et en profiteront pour montrer comment la tradition se développe. Ceux qui le désirent peuvent déjà en mai se rendre à Nuremberg et porter un toast à la bière franconienne à la grande fête de la bière. Ingolstadt ne laisse également pas passer une si belle occasion. En organisant des événements sur toute l'année qui renvoient tous au thème de la création de la Loi sur la pureté de la bière. En un mot : trinquons au bien-être et à la convivialité !