5 minutes avec … Susanne Haspinger, PDG de la société Holo-Light

Grâce à un financement de série A, la société originaire d'Autriche Holo-Light a récemment pu encaisser la somme de quatre millions d'euros. Holo-Light offre des solutions de réalité augmentée destinées avant tout aux entreprises industrielles, et approvisionne d'ores et déjà de grands clients des secteurs de l'automobile et de la construction de machines avec sa technologie. Avec ce nouvel investissement, la société a pour objectif d'avancer dans son projet d'internationalisation. Aujourd'hui, nous avons le plaisir d'accueillir, pour une petite interview, sa PDG, Susanne Haspinger, qui a fondé l'entreprise, entre autres avec son mari Florian, en 2015.

Susanne Haspinger

Madame Haspinger, vous avez récemment publié un livre portant sur les opportunités de la numérisation et de la réalité augmentée (AR). Quels sont les nouveaux domaines d'activité créés à travers la réalité augmentée ?

Presque tous les domaines d'activité se laissent durablement influencer par la réalité augmentée. Nous nous concentrons sur l'application industrielle. La réalité augmentée permet de mieux planifier les installations de production tout comme de réaliser des prototypes plus rapidement et surtout de manière plus rentable. Le contrôle de la qualité et la formation technique aussi sont élevées à un niveau d'efficacité supérieur. La technologie surmonte les barrières entre les hommes et la technologie. De plus, elle rend les processus de travail collaboratifs. De cette manière, les ingénieurs ou designers industriels peuvent visualiser, remanier et présenter ensemble leurs innovations dans l'espace de travail AR, où qu'ils se trouvent.
 

Qu'est-ce qui se cache précisément derrière votre technologie et comment peut-on imaginer l'application de cette dernière ?
 

Notre Augmented Reality Engineering Space (ARES) permet aux ingénieurs de visualiser, manipuler et utiliser ensemble des données CAD 3D, ce qui conduit à des cycles de développement plus courts et des designs de produit sans temps mort. Avec la solution Interactive Streaming for Augmented Reality (ISAR), nous avons également trouvé un moyen de visualiser de grandes quantités de données 3D en dimensions réelles. Par exemple, des voitures entières ou de grandes installations de production. Notre pack de solutions logicielles est complété du système Stylus XR, un périphérique d'entrée AR ultra-précis. Ainsi, les ingénieurs peuvent pour la première fois réaliser des travaux, des mesures et des mouvements au millimètre près dans un environnement de réalité augmentée.

Qui sont les clients qui font partie de votre clientèle et qui d'autre s'intéresse à votre technologie ? 
 

Parmi nos clients figurent des entreprises renommées des industries de l'automobile, de la construction de machines et de la chimie, telles que BMW, Festo, BASF, Magna et Bosch. Cependant, notre technologie est intéressante également pour les petites et moyennes entreprises afin de pouvoir produire plus rapidement, moins cher, mais aussi de manière plus écologique. Nos solutions AR sont également de plus en plus utilisées dans l'aéronautique et l'aérospatiale, dans le génie civil, dans l'industrie énergétique ainsi que dans l'industrie maritime.
 

La ville de Munich compte aussi parmi votre clientèle. Quels projets avez-vous mis sur pied avec la capitale bavaroise ?
 

En nous basant sur des données 3D numériques, nous avons visualisé et modélisé virtuellement l'aménagement futur du nouveau quartier de Munich, dénommé Freiham. Le modèle en 3D photoréaliste de la ville est représenté virtuellement à l'échelle d'une pièce, et complété de l'aménagement à venir. Cependant, il n'est pas uniquement question de rester à la table des négociations, mais également de sortir dans la ville réelle. À l'aide du mode WorldScale, il est possible d'ajouter au monde réel sur site, les données 3D virtuelles de l'aménagement à venir. De cette manière, les observateurs peuvent se faire une idée des dimensions des bâtiments planifiés et envisager des scénarios potentiels du type « Et si... ». Par exemple : À quoi ressemblerait le nouveau quartier si les bâtiments étaient agrandis d'un étage ? Grâce à ce projet, nous avons gagné l'édition 2018 du concours de l'innovation de la ville de Munich.


Beaucoup de vos acheteurs proviennent du secteur de l'industrie. Cette réalité a-t-elle également joué un rôle décisif dans votre décision de vous implanter en Bavière ?
 

Oui, en tant que jeune fournisseur de technologie, il est pour nous important d'avoir accès aux entreprises industrielles. Tout comme il est également important pour nous d'avoir des retours sur nos solutions. Nous souhaitons développer nos produits en collaboration avec les entreprises, et non pas en ignorant ces dernières. Et le fait d'avoir un site en Bavière nous aide grandement à cette fin.
 

Nous savons que vous avez participé à différents programmes d'accélération. Quels ont été ces programmes et comment en avez-vous profité ?
 

PlugandPlay Startup Autobahn et TechFounders sont deux programmes d'accélération qui nous ont aidés à prendre pied en tant qu'entrepreneurs. Par exemple, grâce à du mentoring, à un workspace et l'accès à des réseaux de clients. Par ailleurs, via Plug&Play Japan, nous avons pu acquérir nos premiers clients au Japon et progresser dans notre projet d'internationalisation.
 

On dit justement des jeunes entreprises qu'elles offrent une ambiance de travail particulière. Que signifie le concept « New Work » pour vous et que faites-vous pour attirer et garder des collaborateurs ?
 

Chez nous, une attention particulière est portée à la situation personnelle de chacun. Pour cela, nous mettons en œuvre des horaires de travail flexibles, le home-office, mais avant tout également un échange ouvert, d'égal à égal, entre les services de développement, de direction, de vente et de marketing. En bref, nous sommes un employeur attractif avec une équipe formidable, une bonne ambiance et de nombreux événements de team-building amusants.
 

Alors même qu'Holo-Light est actuellement en pleine croissance, votre start-up a récemment bénéficié d'un coup-de-pouce financier considérable. Comment êtes-vous entrés en contact avec vos investisseurs et qu'est-ce qui vous aide à grandir ?
 

Nous avons connu nos investisseurs dans le cadre de salons et forums internationaux tels que le Matching Series A. Nous disposons d'une très bonne base technologique et actuellement, notre travail est de plus en plus axé sur la scalabilité. Avec l'aide de nos investisseurs, nous sommes à même de renforcer notre structure de services d'assistance ainsi que nos canaux de distribution afin de pouvoir mettre nos logiciels à la disposition de nos clients et leur fournir des mises à jour encore plus rapidement.
 

Quelle « chose typiquement bavaroise » souhaiteriez-vous voir un jour à travers votre technologie ?
 

BMW étant l'un de nos premiers clients, nous voyons des choses typiquement bavaroises quasi tous les jours dans notre Augmented Reality Engineering Space. Sinon, nous sommes également très friands de bons petits-déjeuners traditionnels bavarois à base de saucisses blanches. Mais dans ce cas, nous préférons largement rester dans la réalité.

Holo-Light

En Bavière depuis:

2016, Munich

Type d'activité en Bavière:

Filiale

Secteur:

Augmented & Mixed Reality

Siège:

Innsbruck, Autriche

Savoir plus:

holo-light.com