5 minutes avec... Paul Benz, co-fondateur d'Emqopter GmbH

Le trafic aérien continue de croître : mais ceux qui pensent à de gros avions de ligne ont tout faux. On continue d'améliorer les petits aéronefs sans pilote, aussi appelés drones. Depuis leur invention, ceux-ci peuvent porter des charges plus lourdes qu'un petit appareil photo et l'utilisation commerciale des drones se met en place : le service de livraison DHL teste depuis déjà 2 ans l'utilisation de drones pour la distribution de colis, la Deutsche Bahn utilise des drones pour inspecter des ponts et des gares. Toutefois, avec l'aide de l'homme. Emqopter a réussi à concevoir le premier drone de livraison entièrement autonome homologué pour l'espace aérien urbain.

Monsieur Benz, comment vous est venue l'idée de l'aéronautique votre métier ?

Les avions offrent la possibilité de ne plus être soumis à l'attraction terrestre et de voir le monde sous un nouvel angle. C'est ce qui m'a intéressé dès mon plus jeune âge. Les possibilités d'application quasi infinies qu'offrent les avions ou les drones ont fini par me convaincre de faire mes études dans ce domaine. Il est évidemment possible ici d'étudier le sujet de manière approfondie et d'avoir l'opportunité de concrétiser ses idées. Sur les bancs des cours de la filière informatique aéronautique et astronautique à Würzburg, on dispose des infrastructures nécessaire pour concevoir, mettre en place et en pratique des technologies innovantes. À partir de là, la logique voulait que la prochaine étape soit de fonder sa propre entreprise...

Votre technologie rend possible ce qui tenait de la science-fiction : la pizza n'est pas livrée par la pizzeria, mais par un drone. Selon vous, à quoi ressemblera la mobilité de demain et qu'est-ce que va encore changer ? Où voyez-vous d'autres possibilités d'application pour les drones ?

Le transport de denrées alimentaires chez le client final est naturellement une application particulièrement populaire des drones. À court et à moyen terme, nous pensons toutefois que les Unmanned Aerial Vehicals (UAV) seront plutôt utilisés pour optimiser les tâches de logistique internes. Notamment dans le cadre du passage à l'industrie 4.0 dont les principaux objectifs consisteront de plus en plus à accroître l'efficacité, à libérer les hommes pour des tâches complexes et de faire exécuter les travaux stupides et chronophages par des machines, l'utilisation de drones est idéale pour le secteur de la mobilité. Les processus pour les trajets entre les entrepôts et les sites de production sont d'ores et déjà standardisés au point que l'effort à fournir pour les automatiser est minime.
Le même principe s'applique pour créer des conditions de travail qui permettent aux salariés d'effectuer leur travail du mieux possible. Devoir prendre sa voiture pour se rendre à la cafétéria est le contre-exemple absolu. Et ce n'est pas un cas isolé. De nombreux pôles de production dispose souvent d'une cafétéria au centre de l'atelier ou d'une seule cafétéria pour plusieurs ateliers, prendre son repas de midi peut donc s'avérer excessivement long. Utiliser un drone qui livre automatiquement les repas à la demande (ou encore des petites pièces, des poches de sang, des médicaments ou le courrier) aurait des résultats positifs.

Et où peut-on voir vos drones voler ?

Nous avons développé et mis en pratique le premier drone de livraison entièrement autonome homologué d'Allemagne pour notre client Jopp Automotive à Bad Neustadt, dans le nord de la Bavière. L'objectif consistait à relier deux des trois ateliers du fournisseur automobile à la cafétéria située dans l'atelier 1 à l'aide d'un drone autonome. L'avantage de passer par les airs nous a clairement sauté aux yeux. Dès les premières semaines d'exploitation, des camions devaient plus souvent faire la navette entre les sites pour optimiser les infrastructures destinées à accueillir le drone de livraison. Le temps nécessaire pour un trajet en voiture entre l'atelier 1 et l'atelier 2 était d'environ cinq minutes en moyenne pour une distance d'environ 600 m. Notre drone couvre cette distance en un tiers de ce temps sans subir les bouchons, s'arrêter aux feux et aux croisements. C'est un avantage considérable quand on sait que ces trajets sont monnaie courante.

Le drone UAV d'EmQopter fut d'un grand soutien pour notre vidéo de lancement.
>> Qui l'a découvert ?

 

L'Allemagne a la réputation d'être un pays très bureaucratique. Comment avez-vous réussi à ce que votre Unmanned Aerial Vehical (UAV) remplisse les conditions de sécurité strictes en ce qui concerne le survol autonome d'une zone urbain en Allemagne ?

Contrairement à certains autres pays, l'Allemagne veille à élaborer des réglementations qui facilitent la cohabitation et réduisent les risques du quotidien au maximum. Par conséquent, la conception d'un drone volant de manière complètement autonome (c'est-à-dire sans l'intervention d'un pilote) en zone urbaine (c'est-à-dire au-dessus des rues, voies ferrées, entreprises et propriétés privées) représentait un véritable défi. Mais c'est ce défi en particulier qui nous a véritablement obligé à envisager le drone de livraison sous tous les angles en ce qui concerne la sécurité de sorte à ce que son utilisation n'engendre aucun risque et qu'elle représente une opportunité d'améliorer la mobilité. Par exemple, lors de la phase de conception nous a permis de mettre au point notre fonction atterrissage automatique (dont le brevet a été déposé) qui permet au drone de détecter une zone d'atterrissage sécurisée de façon autonome ainsi que de réduire le risque d'accident dans des situations critiques. Si, malgré tous les dispositifs de sécurité, le drone était hors de contrôle, un parachute s'ouvre et un signal d'alarme retentit afin de prévenir les personnes présentes aux alentours et ainsi réduire le risque de dommages matériels et d'avoir des personnes blessées.

Le débat sur l'« intelligence artificielle » fait rage en ce qui concerne les drones. Comment fonctionne et quels sont les avantages de l'utilisation de l'assistance de vol intelligente ?

L'« intelligence artificielle » s'appuie sur une perception de l'environnement la plus précise possible grâce à des capteurs. À partir de ces données, un ordinateur définit le comportement du système qui aide à atteindre un objectif donné de la manière la plus optimale possible. En ce qui concerne nos drones, ces capteurs s'appuient sur les technologies à ultrasons, infrarouge, laser ou 3D Time of Flight qui nous envoient des informations sur l'environnement. Cela nous permet d'évaluer le système, les impulsions de commande et, par exemple, de venir en aide au pilote dans le cadre de l'assistance de vol comme le ferait l'aide au stationnement sur une voiture et ainsi d'éviter que le drone n'entre en collision avec des obstacles dans l'environnement. Plus le système dispose d'informations, mieux l'ordinateur peut intervenir dans le pilotage du drone. Cela finit par donner un drone entièrement autonome qui est en mesure d'effectuer un vol complet sans pilote. Et c'est là la clé du succès de nos UAV. Ce n'est qu'après être parvenus à les rendre autonome que nous pourrons exploiter tout le potentiel des drones. Les avantages sont évidents. Les systèmes sont plus sûrs, plus efficaces, les frais de réparation et d'entretien sont réduits et les résultats de leur mission sont optimisés.

Vous travaillez en étroite collaboration avec des universités. En quoi ces collaborations sont-elles importantes ?

La technologie liée aux drones est un secteur de pointe qui se nourrit de nouvelles approches et d'un certain esprit de recherche. C'est pour cela que les collaborations avec les universités jouent un rôle majeur. En contrepartie, les universités doivent mettre en application leurs derniers résultats de recherche et ainsi rassembler des valeurs empiriques tirées de la pratique. Il se crée ainsi une symbiose qui apporte une valeur ajoutée aussi bien pour notre jeune entreprise que pour les universités.

Outre la Julius Maximilians Universität de Würzburg, de quels autres facteurs profitez-vous dans la ville de Würzburg en tant que start-up ?

À Würzburg, la création d'entreprise est massivement soutenue par des organisations établies qui se sont spécialisées dans l'accompagnement de jeunes entrepreneurs pour les aider à faire leurs premiers pas en tant qu'indépendants. On compte parmi elles le Servicezentrum Forschung und Technologietransfer (SFT), qui se tient à disposition dans le cadre du transfert de technologies issues de projets universitaires, ainsi que le Zentrum für digitale Innovationen Mainfranken (ZDI Mainfranken) et le Innovations- & Gründerzentrum Würzburg (IGZ Würzburg), qui proposent non seulement des espaces que les start-ups peuvent utiliser, mais également des espaces marketing favorables lors de manifestations. Il faut mettre en avant les conseillers compétents qui nous ont volontiers proposé leurs services pour nous aider. Tout est réuni au même endroit où les idées ont suffisamment d'espace et de soutien pour grandir et mûrir.

Quel endroit en Bavière aimeriez-vous survoler avec votre drone pour prendre un magnifique cliché ?

Pour moi, la beauté de la Bavière ne se résume pas qu'à un seul endroit. Notre État libre est tellement varié que l'on trouve partout un endroit pour faire un cliché parfait. Je suis originaire des forêts du Spessart : c'est l'endroit idéal pour se ressourcer, mais c'est également un endroit magnifique à l'automne lorsque les feuilles prennent une couleur dorée. Mais je peux également choisir un lieu magnifique dans les collines des Préalpes. Sans parler des nombreux châteaux. Si je ne devais choisir qu'un lieu, ce serait toutefois la vue sur le Königssee !


La Bavière est une région hétérogène qui constitue un site intéressant pour le secteur industriel, quel que soit le type de structure fondée. Que ce soit une entreprise axée sur la technologie, le social ou le mode de vie, la Bavière offre l'environnement et les structures idéals pour concrétiser des idées innovantes !

Emqopter GmbH

En Bavière depuis:

2016

Type d'activité en Bavière:

siège social

Secteur:

Microélectronique / Technologie des microsystèmes / Capteurs

Siège:

Würzburg

Savoir plus:

www.qopter.de/